Facebook Twitter YouTube

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Recevoir la Newsletter

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels
Se connecter
Sections
Vous êtes ici : Accueil Les billets Entre les deux Pablo

Entre les deux Pablo

La piscine de Pablo Neruda peut se confondre avec la célèbre bodega Pablo Romero de la rue Emile Jamais. Vous en doutiez ? Un récit en eaux troubles…
Entre les deux Pablo

La bodega Pablo Romero

Une belle de Nîmes rencontrée sur un mur carrelé et virtuel bleu et blanc me donne rendez-vous à Pablo. Mais dans un voyage au bout de la nuit nîmoise, je m’interroge tel Céline : de quel Pablo parle t- elle ?

 

Pablo Neruda ou Pablo Romero. Ma mise aux verres de la soirée me trouble. Question verres fumées, je pense à Thierry Pastor et son tube légendaire « t’as rien compris » à moins qu’il ne s’agisse du leader politique local des verts contrarié Sylvain Pastor. La folie des années 80 m’étreint façon SNCF (sic). Sur des rails de trambus, je marche seul sur les airs d’un homme en or en direction des deux Pablo.

 

J’imagine ce chlore à chlore dans la bodega andalouse tel un ballet aquatique dans la piscine du poète chilien nobélisé. Le bonnet M vissé sur ma tête prêt à plonger dans l’inconnue, une femme fontaine. S’agit-il de Brigitte ? Mon bonnet M tout blanc depuis le balcon me chante que mon Daddy est cool.

 

J’apprends qu’il y a en réalité une compétition : un 50 mètres sévillane libre. Alors je me répète les paroles de ma prof de water proof : je saisis l’ampoule, je dévisse l’ampoule et je jette l’ampoule. Claude, François, conseillers chez EDF ici présents, me déconseillent fortement ce geste, comme d’habitude. Je comprends le danger : l’hydro-allocution. Soit boire de l’eau à Pablo peut provoquer de beaux dégâts.

 

Tout à coup la chorale de Pablo s’exerce aux chants des sirènes : Audreyyyyy, Audrey, Audreyyyyyy, Audreyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyy, …Ma promise s’appellerai donc Audrey. Audrey, l’amie des Cévennes et belle sœur de Jean Dujardin ? Audrey chouchou du Royal Hôtel ? Audrey Romero ou Audrey Neruda ? Mon cœur chavire et balance. Parmi les autres chœurs, une tête sans cornes dépasse. Je reconnais Yannick Agnel. Sa présence fait vibrer tous les bassins de Pablo. Sa vue plongeante éclamousse ! Mousse Diouf en profite et prend son bain rempli de mousses. Une jambe en l’air de style Muriel Hermine il s’épile le côté face. Sa pénétration dans l’eau delà n’en sera que plus aisée.

 

Entre les deux Pueblos de Nîmes, j’hésite encore. Quel couloir emprunter ? Mimes de rien, le maître nageur m’invite à imiter sa gestuelle : un Paquito Chocolatero. C’est le cercle des nageurs disparus. Tous font le crawl en passant sur une colonne de gens assis par terre avec Louise Joseph. L5. La ligne 5 me dit-on en surface ! « Emprunte la ligne 5 ! ». Je cherche un Milky Way nommé désir. Il en tombe un du ciel de Nîmes toutes les 5 minutes papillon. Une vague m’emporte et me ramène chez moi. Je flotte dans mon maillot ketchup moules bites. Tel un bateau ivre mon lit me souffle à mon oreille bouchée par de l’eau là haut : « tu viens de rêver à une belle de Nîmes coincée dans mon imaginaire entre deux Pablo ». La cochonne !

 

Jérôme Puech

Video

Une à Nîmes 2016 Présentateur : Jérôme Puech.

 

 

 

 

Météo
Météo Nîmes

UNE À NÎMES Le e-magazine des gens qui aiment leur ville