Facebook Twitter YouTube

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Recevoir la Newsletter

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels
Se connecter
Sections
Vous êtes ici : Accueil Découvertes LE TINOROSY : pas en Corse mais en Lusitanie

LE TINOROSY : pas en Corse mais en Lusitanie

Philippe Roatta et ses moustaches de fins gourmet vous font découvrir une adresse culinaire insolite à Nîmes. Le Tinorosy va faire chanter vos papilles. Une cuisine bien méditerranéenne !

Au 8 Place Jean-Robert, face à l'Hôtel des Impôts, un restaurant : Le Tinorosy. Aucun clin d’œil à l’île de beauté, nous sommes en terre Lusitanienne, dans ce qu'on fait de mieux en matière de cuisine traditionnelle du Portugal. C'est une cuisine simple, et encore proche de ce qu'elle était à l'origine: ingrédients à peine transformés, cuisson au grill ou bien mijotés dans des plats typiques en terre cuite ou en cuivre.

 

Au Tinorosy, on ne faillit pas à la tradition. Une cuisine sincère, franche et généreuse. Au bar, avant de s'attabler, on se retrouve autour d'un verre de vino verde, ce vin blanc « frisante » de la région du Minho, dans le nord-ouest du pays, terroir décrit par Amorin Girão comme « un amphithéâtre ouvert sur la mer s'élevant progressivement vers l'intérieur : un vin blanc simple, frais, légèrement pétillant et aux arômes de pomme et de poire. La salle est d'une propreté « ibérique ». Elle est bruyante, mais c'est un bruit de partage, un bruit d'humanité où la langue portugaise prédomine, naturellement.

 

OUVERT MIDI ET SOIR DE 9H30 A 23H00 SANS INTERRUPTION DU MARDI AU DIMANCHE SOIR, le Tinorosy propose à déjeuner un menu du jour, renouvelé quotidiennement : pour 13 euros : salade, (avec oignons, tomates cerises, olives) plat, dessert, vin et café. Que des produits frais, pas de surgelés, préparés par une cuisinière également portugaise et de métier. Tout ce que j'aime.

 

Ce mercredi 13, au déjeuner, 2 plats du jour au choix : Bacalhau à bras ou, le plat que j'ai choisis : Messa à Lavrador. Plat de saison du premier jour de l'hiver : un plat en terre, un bouillon de pâtes, de chou, de haricots rouge, de chorizo et de carrés de viande de veau, salade et un dessert maison que j'ai vu passer sur un grand plat : un « pudin francès » simple flan aux œufs rehaussé de caramel, tremblotant à la manière d'un Parkinson culinaire. Humm. Et puis, sur commande, car la cuisine à la minute ne s’improvise pas, ce qui nécessite d'anticiper, des plats traditionnels digne du meilleur restaurant Portugais de Paris, Saudade, que j'ai arpenté tant de fois avec mon ami Manuel Da Siva, aux prix doux :

Leitao entier (cochon de lait grillé) : 25 euros par personne

Polvo cozido (poulpes en sauce) : 18 euros

Tripas a moda de Porto (Tripes avec haricots blancs et chorizo) : 18 euros

Cozido a portuguesa (viande de bœuf, pied et oreille de porc, chorizo et saucisses portugaises) : 18 euros

Porco assado no forno (Rôti de porc avec pommes de terres au four ) : 15 euros

Cabrito assado no forno (chevreau au four avec pommes de terre) : 15 euros

Tripes à la mode de Porto : 18 euros

Bacalhau a bras (Morue effilée avec pommes frites et œufs) : 15 euros

Bacalhau à gomeès sà (Morue effilée avecpommes de terre coupées en dés avec pommes de terres, gruyère et passés au four) : 15 euros

Feijoada (disponible tous les samedis midi) : (viande de bœuf , pieds et oreilles de porc, chorizo, sauce épicée) : 14 euros

 

Les vins portugais sont facturés entre 15 et 25 euros la bouteille et les desserts traditionnels, à des prix d'amis. Hors menus : Le Pastel de Nata, délicieux gâteaux à la crème dont le secret est jalousement gardé par les confiseries lisboète , le Nate de Ceu et le « Pudin frances, tous à base de biscuit, crème fraîche, jaunes d’œufs, qu'il convient de venir découvrir. J'ai aimé la cuisine de Tinorosy, traditionnelle, généreuse, celle qui porte un peu de ses œillets, ceux du 25 Avril 1974, où le splendide peuple Portugais a fait sa révolution, avec des fleurs...

 

En écoutant Mariza, le Fado nous amène tranquillement à Lisbonne...

 

Phlippe Roatta

 

Belle adresse, chaleureuse, Place Jean Robert.

Du mardi au dimanche soir : O4 34 0429 26 - restaurant.tinorosy@gmail.com -

Video

Une à Nîmes 2016 Présentateur : Jérôme Puech.

 

 

 

 

Météo
Météo Nîmes

UNE À NÎMES Le e-magazine des gens qui aiment leur ville