Facebook Twitter YouTube

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Recevoir la Newsletter

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels
Se connecter
Sections
Vous êtes ici : Accueil Découvertes J'ai testé pour vous "Les cyclades" !

J'ai testé pour vous "Les cyclades" !

Le restaurant grec offre un large choix de spécialités. Les clients apprécieront le voyage par le goût raffiné des mets proposés. L’emplacement n’est pas le lieu idéal.
J'ai testé pour vous "Les cyclades" !

Le restaurant de la Grand'rue

C’est en passant tous les jours devant ce restaurant grec situé à l’angle de la Grand’rue et de la rue des Greffes que l’idée m’est venue de m’y arrêter pour déjeuner avec Arnaud. Avant de m’y rendre, je convoque dans mon esprit tourmenté toutes mes références grecques sans filtre : Nikos animateur de nos arènes pour la fête de la musique, Aristote Onassis dansant le sirtaki pour les beaux yeux de Jackie Kennedy, les philosophes dont Socrate, le premier marathonien, Nana Mouskouri et son tube à lunettes « Quand tu chantes, quand tu chantes… » ou encore ce bleu azur contraste avec les façades blanches des maisons de bord de mer cher à un certain Nicolas Garnier. D’abord seul à 12h30, j’opte pour la terrasse située à quelques pas de l’hôtel de ville. Une vingtaine de personnes nous rejoindra dont ce publicitaire ne se déplaçant qu’en trottinette électrique « made in Nîmes ». Mon hôte du jour.

Aller se faire voir chez les grecs

 

Raisonnables, nous ne prenons pas le pastis grec, le fameux Ouzo (4 euros). On défend l’industrie locale avec du Perrier. Impossible d’en prendre en petite bouteille. On en prend 2 grandes. Dans une tradition de dégustations de tapas, on opte en entrée pour Mezzés (14 euros) qui comprend un assortiment de 8 saveurs grecques froides. Le talent d’Achille, l’un des restaurateurs avec son frère Hugo. J’apprécie le caviar d’aubergines, le Fava (purée de pois chiche au citron) et le feuilleté de feta. Mon complice du jour aime le yaourt à l’ail et au concombre. C’est très agréable de partager cette entrée rafraîchissante et copieuse. On finit tout à l’exception du Dolmades (feuille de vigne farcie). La faute un truc jaune fluo en train de bronzer la feuille de vigne à l’air. On disserte sur l’amour et le bonheur. Les seuls sujets philosophiques intéressants pour aller se faire voir chez les Grecs. Même les photos de sa sœur partie au Japon ne nous ferons pas dévier de cette ambiance «vieilles ruines de l’amour».

Faire fondre la Grèce

 

Dans l’ombre de la rue, le repas se poursuit avec bifteki gémisto, un steak hachée maison farcie au fromage feta (12 euros) pour lui et avec la fameuse Moussaka (13 euros) pour moi. Mon plat est bon mais il manque un peu d’onctuosité, de liant. La béchamel gratinée est trop compacte à mon palais délicat. Le communiquant se régale. Il me rappelle à bon escient qu’il aime cette adresse avant de se rendre au cinéma le Forum, tout près rue Poise. Une formule « soirée » qui sied à Madame. A noter pour les longues soirées d’hiver pour faire fondre de plaisir la Grèce. Justement pour préserver nos silhouettes de coureur de ville, on se refuse à toute forme de sucrerie. On aurait pu prendre le célèbre yaourt grec (6 euros), le nougat grec appelé Halvas (5 euros) ou encore des feuilletés grecs de type Galactoburéko et Baklavas (7 et 8 euros). Sans doute bourratifs. Le verdict est donc positif aidé par un digestif offert par la maison. Pas de café ce jour là. Machine en panne. Les plats sont d’un bon rapport qualité prix. L’accent grec du serveur est étonnant. Celui de la serveuse n’est pas grec. Enfin, l’emplacement de la terrasse n’est pas idéal entre les voitures qui passent à quelques centimètres de votre table, un angle de rue morbide et le bruit du chantier du Trambus de l’Amiral Courbet. Je n’ai pas payé l’addition. Impossible de vous rapporter le cout exact de cet instant avec mon binôme tout de même fort appréciable.

 

Jérôme Puech

 

Les Cyclades 18, Grand’rue 30 000 Nîmes Tel. 04 66 38 99 91

Video

Une à Nîmes 2016 Présentateur : Jérôme Puech.

 

 

 

 

Météo
Météo Nîmes

UNE À NÎMES Le e-magazine des gens qui aiment leur ville