Facebook Twitter YouTube

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Recevoir la Newsletter

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels
Se connecter
Sections
Vous êtes ici : Accueil A la une Une vie sous les ponts

Une vie sous les ponts

C'est sous les arches de la SNCF, boulevard Sergent Triaire, que deux frères ont décidé d'installer leur fabrication de bières artisanales: la barbaude.
Une vie sous les ponts

Bastien et Matthieu dans leur magasin/usine

"Nous sommes en pleine croissance. Nos bières sont de plus en plus connues car elles sont appréciées" expriment en coeur Matthieu et Bastien Collomp, enthousiastes. Les deux frères ont décidé, après un parcours professionel varié et une période de chômage, de se lancer dans l'aventure de la fabrication de bières artisanales. "On faisait la bière à la maison pour les copains alors on a eu l'idée d'en faire pour un plus grand nombre". Les copains trouvaient leur bière bonne. Cela suffit pour démarrer l'aventure.

 

Une référence unique pour Nîmes

En France, une centaine de producteur artisan travaille ainsi. Nos deux compères sont les seuls à Nîmes à fabriquer leur propre bière labelisée "Militants du goût", la marque du Conseil général du Gard et "Sud de France", l'estampille pour l'exportation internationale de la Région Languedoc Roussillon. A Nîmes, il faut remonter en 1954 pour retrouver le dernier fabricant de bières locales, la brasserie de la fontaine. D' une certaine façon, ils renouent avec la tradition. Ce goût prononcé pour l'authentique et pour les circuits de distribution courts semblent rencontrer un nouvel écho chez les consommateurs. Exit la bière industrielle. Les clients sont de Nîmes et de son agglomération, du sud-est et même de Toulouse.

 

"Nous, c'est le goût"

A la question: comment arrivez-vous à vous différencier de vos concurrents ? Ils répondent en coeur "nous, c'est le goût" et tant pis si ce slogan est celui d'une célèbre chaîne de restauration rapide. Pour appuyer leur promesse, Matthieu indique que tout le processus de fabrication est fait au 17 boulevard Sergent Triaire à partir de produits savamment sélectionnés comme le malte d'orge, les céréales, l'oublon, la levure et les épices. Les deux personnages font tout avec leurs petites mains. "La levure est vivante dans nos bières. Elles ne sont pas amères mais atypiques".

 

Une communication à l'identité Nîmoise

Même la communication a un côté artisanal puisque elle est confiée à Elvire, la femme de Bastien. La production va passer de 280 hecto-litres en 2011 à 400 hecto-litres en 2012. Elle bénéficie d'une communication marquée par les identités locales. Ainsi sur les étiquettes des 7 variétés de bière, on trouve un taureau, un crocodile, des flamands roses ou encore le Dieu Mars. Les noms des bières sont des clins aux Nîmois avec "Maltador", "la reine des mousses" ou "la galejade". On dirait un texte d'Une à Nîmes employé à la promotion d'un produit "made in Nîmes". Incroyable.

 

"Aujourd'hui, on consomme moins à cause des contrôles routiers ou à cause de la Loi Evin. Les alcools forts sont sur le déclin. Alors on essaie de proposer un produit artisanal nouveau" conclue brillament Matthieu. La plupart des bars ou restaurants de Nîmes la propose, alors n'hésitez pas à la découvrir en consommant avec modération bien sur. Mais si, Monsieur "MODERATION", le gars là avec une moustache et un air grave !

 

Jérôme Puech

En savoir plus ici

la vitrine

 

Video

Une à Nîmes 2016 Présentateur : Jérôme Puech.

 

 

 

 

Météo
Météo Nîmes

UNE À NÎMES Le e-magazine des gens qui aiment leur ville