Facebook Twitter YouTube

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Recevoir la Newsletter

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels
Se connecter
Sections
Vous êtes ici : Accueil A la une Le Mont Blanc pour dessert

Le Mont Blanc pour dessert

Le restaurateur Nicolas Carbo va s’élancer dans un ultra-trail de 114 km autour du Mont Blanc demain à 7 heures. Avec un dénivelé positif de 7 150 mètres, cette course limitée à 1400 participants est une des plus folles au monde.
Le Mont Blanc pour dessert

Nicolas en 2011 au Mont Blanc

Le jeune Nîmois trentenaire a tout d’abord le mérite de préparer une course sportive délirante, « Sur les traces des ducs de Savoie » (T.D.S.), tout en gérant le restaurant de la bodéguita du Royal Hôtel, place d’Assas à Nîmes. « Je ne sais pas si je suis vraiment prêt. Mes entrainements sont assez irréguliers » déclare en toute modestie Nicolas. Il n’est pas tout à fait un amateur du genre car il faut montrer patte blanche pour pouvoir s’inscrire à ce type de course. Habitué des trails de la région, il avait participé en 2011 à une course similaire la « Courmayer Champaix Chamonix » de 100 kilomètres. « Les gens semblaient étonnés que je finisse cette course. Mes proches se sont inquiétés de mon état de santé à la fin ».

 

Le profil de course

 

La T.D.S. est une des 4 courses proposées ce week end autour du Mont Blanc. La plus prestigieuse est l’Ultra Trail du Mont Blanc, une course de 168 km avec un dénivelé de 9600 mètres. Le premier, un extra terrestre, met généralement 21h30 et le dernier 46 heures. Nicolas Carbo partira lui sur la TDS du centre de Courmayer en Italie au petit matin avec son dossard numéro 9487 dans la catégorie sénior homme. Il devra parcourir 114 kilomètres dans un cadre naturel exceptionnel. Le premier de cette course devrait mettre 14 heures et le dernier 31h30. Sa future femme, Annabelle, assurera le suivi et la logistique. On l’imagine anxieuse le temps de la course.

 

utmb2

 

Des conditions climatiques particulières

 

« Sur les traces des ducs de Savoie » emprunte les chemins de grande randonnée du pays du Mont Blanc, de la Vallée d'Aoste, de la Haute Tarentaise et du Beaufortain. L’épreuve de montagne, comporte de nombreux passages en altitude ( de plus de 2500 mètres d’altitude), dans des conditions climatiques pouvant être très difficiles (nuit, vent, froid, pluie ou neige). La T.D.S. nécessite un très bon entraînement, un matériel adapté et une réelle capacité d’autonomie personnelle.

 

Une course dans la tête

 

utmb1

 

Outre la préparation physique, c’est une course qui se jouera au mental. Réservé, timide et parfois solitaire, Nicolas a d’une certaine façon le profil psychologique. Le restaurateur va vivre une expérience intérieure unique pour tenter de se dépasser et surtout d’oublier les douleurs du corps qui appellent parfois à abandonner malgré l’envie. L’objectif initial est d’arriver à finir la course sans dommages et dans les temps impartis. Pour ce passionné de course de montagne, il s’offre là un sacré dessert. Ira t-il jusqu’à le mettre dans le menu de son restaurant ? Réponse dans la nuit de vendredi, moment de son arrivée improbable.

 

Jérôme Puech

Crédits photo site internet ci-dessous.

En savoir plus : www.ultratrailmb.com

 

Video

Une à Nîmes 2016 Présentateur : Jérôme Puech.

 

 

 

 

Météo
Météo Nîmes

UNE À NÎMES Le e-magazine des gens qui aiment leur ville