Facebook Twitter YouTube

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Recevoir la Newsletter

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels
Se connecter
Sections
Vous êtes ici : Accueil A la une Le génie de lampe CASAS !

Le génie de lampe CASAS !

José Tomas est la sensation forte du cartel des vendanges présenté hier en mairie par Simon Casas, directeur des arènes de Nîmes. Le maestro honorera son unique contrat en France par un seul contre six taureaux le dimanche 16 septembre.
Le génie de lampe CASAS !

José Tomas (Image Google)

Simon Casas agace. Il donne envie que l’on se frotte à lui. Se frotter à lui, c’est dire que la programmation tauromachique de la féria de Pentecôte manquait d’événements en corrélation avec le 60ème anniversaire de la Féria. C’est s’étonner de voir des gens applaudir Casas en conférence de presse afin de ne pas perdre leur invitation gratuite. Enfin c’est donner raison à Corentin Carpentier, Président des jeunes aficionados, lorsque le lundi de Pentecôte à la dernière corrida, il critique vertement depuis les tribunes  (sans l’insulter) l’empresa des arènes.  Casas ne pouvait pas être aussi Président de la course. A force de vouloir se frotter au génie, il en ressort un mirage : José Tomas seul contre six.

 

José Tomas, l’événement planétaire

 

Simon Casas avait les traits tirés hier soir. Et pour cause, il a arraché dans la nuit précédente la signature de Salvador Boix apoderado de José Tomas. C’est seulement la deuxième fois que le génie de lampe Casas va illuminer de son art une arène dans ce type scénario après le rendez-vous de Barcelone le 5 juillet 2009. Il se murmure un cachet record. C’est l’affaire de la folie et de la passion de Casas. A lui les risques, à nous le plaisir. Les taureaux seront bien re-gardés. Justement plusieurs éleveurs proposeront leur exemplaire face au matador d’exception. Ils restent à désigner les cornes d’abondance.

 

Déjà l’année dernière

 

José Tomas effectuera là sa dernière corrida de sa courte saison européenne. Les Nîmois l’avaient vu l’année dernière aux vendanges lors d’un dimanche matin gris et froid. Malgré des conditions peu favorables à l’allégria, il a fait montre d’un talent hors du commun ! Nîmes risque donc d’être au centre de l’attention de la planète corrida. Les hôtels commencent à être pris d’assaut selon le Midi Libre du jour : « Jean-Paul Fournier annonce déjà des hôtels complets ». Du côté du Royal Hôtel, Audrey Carbo interrogée indique « pour l’instant rien d’exceptionnel n’a été ressenti pour les réservations exceptés nos habitués qui s’y prennent à l’avance ».

 

Les autres temps forts

 

Autre temps fort : le mano à mano, qui reste à finaliser, entre Manzanares et Morante de la Puebla. Il aura lieu le samedi après midi avec les taureaux de Victoriano Del rio. Ce sont deux stars de las plazas. On se souvient de la fameuse chaise avec laquelle Morante avait torée. Il a marqué de façon indélébile l’esprit des Nîmois. Ce cartel représente un vrai bonheur sur le papier glacé de l’agaçant Casas. Et puis au titre des représentants français, là aussi il semble que Casas fait moins la sourde oreille afin que celles-ci tombent pour les français. Deux sont prévus à la novillade introductive du jeudi, Julien Lescaret le vendredi en mano à mano avec le triomphateur du seul contre six du samedi de Pentecôte, Javier Castano et l’indéfectible Castella et sa tauromachie de l’immobile le dimanche en clôture aux côtés de son complice et concurrent El Juli.

 

Merci au génie improbable de Casas ! Un merci qui ne sera pas suivi d’une demande d’accréditation de la part d’Une à Nîmes. Une promesse pour se permettre de dire combien Casas agace encore et toujours.

 

Jérôme Puech

 

Tout le programme ici

Video

Une à Nîmes 2016 Présentateur : Jérôme Puech.

 

 

 

 

Météo
Météo Nîmes

UNE À NÎMES Le e-magazine des gens qui aiment leur ville