Facebook Twitter YouTube

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Recevoir la Newsletter

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels
Se connecter
Sections
Vous êtes ici : Accueil A la une Grand succès pour la première corrida de Léa en France

Grand succès pour la première corrida de Léa en France

La nîmoise coupe 3 oreilles ce dimanche 14 juillet dans les arènes des Saintes-Maries de la Mer (13). Devant 2 500 personnes sous le charme, la torera à cheval a confirmé ses talents avant son alternative prévue le 14 septembre à Nîmes.
Grand succès pour la première corrida de Léa en France

Andy Cartagena et Léa Vicens portés en triomphe

« Etre une femme… » selon la célèbre chanson de Sardou n’est pas chose aisée dans le milieu de la tauromachie. Et pourtant Léa Vicens, née dans les années 80 (22 février 1985) à Nîmes est en passe de devenir une « figura » de la corrida équestre. Expatriée à Séville depuis 7 ans, elle revient en France pour faire montre de tout son talent. Marie Sara, directrice des arènes des Saintes-Maries de la Mer et ancienne torera à cheval, lui a donné la possibilité ce dimanche 14 juillet de se présenter pour la première fois en France, jour de fête nationale. Résultat, elle coupe 3 oreilles aux côtés d’Andy Cartagena (4 oreilles et la queue) et Joao Moura Jr (sans trophée) et fait ainsi jeu égal avec les vedettes du genre.

 

Un public conquis


« Une à Nîmes » avait déjà fait le déplacement pour sa présentation à Séville le 21 avril dernier. C’est la première française à avoir être programmée à la féria de Séville. Dans les arènes des Saintes-Maries de la Mer quasi pleine, elle a montré du style, de l’autorité et du charme au public volontiers derrière elle. Les mises à mort, souvent difficiles à négocier avec des taureaux de Bohorques, ne lui ont pas permis de triompher. Seul Andy Cartegena avec un exceptionnel 4ème toro est arrivé à déployer tout son savoir-faire légendaire. Mais le public n’avait d’yeux que pour la belle nîmoise qui a démontré son sérieux et sa palette artistique variée. La saison de Léa Vicens compte 18 dates majeures avec Mont de Marsan le 19 juillet, Bayonne le 27 juillet et Dax le 18 août.

 

Le rêve de l’alternative


Léa Vicens sera très attendue par le public nîmois le samedi 14 septembre à 11h30. Elle en rêvait de cette alternative et Simon Casas, directeur des arènes de Nîmes, lui permet de le réaliser. Son rêve est d’autant plus beau qu’elle recevra l’alternative d’Angel Peralta (87 ans), son agent mais aussi son mentor. Cette figure mythique de la corrida équestre l’avait repérée alors que Léa était « Alguazil ». Son parrain sera Paco Ojeda, matador d’exception des années 80-90 et son témoin sera Diego Ventura, l’actuel n°1 des courses équestres sur la planète des toros.

 

Le coup de gueule


« Une à Nîmes » fait le vœu que nos confrères de Midi Libre se montrent plus attentifs à Léa Vicens. Aucun article en ce lendemain de succès dans notre quotidien. Pire, le jour de la corrida exit Léa Vicens dans l’annonce de la corrida équestre en page 2. Et enfin l’annonce de l’alternative de Léa Vicens fut éclipsée par le retour de Paco Ojeda dans les arènes de Nîmes. L’identité nîmoise a encore du chemin à faire ici !

 

Jérôme Puech

Video

Une à Nîmes 2016 Présentateur : Jérôme Puech.

 

 

 

 

Météo
Météo Nîmes

UNE À NÎMES Le e-magazine des gens qui aiment leur ville