Facebook Twitter YouTube

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Recevoir la Newsletter

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels
Se connecter
Sections
Vous êtes ici : Accueil A la une Chebbah c'est plus fort que toi !

Chebbah c'est plus fort que toi !

Mouna Chebbah, demi-centre du Hand Ball Cercle de Nîmes, se prépare à affronter en coupe d'Europe ce samedi au Parnasse des danoises qu'elle connaît bien. La meilleure joueuse de France se confie sur son parcours et sur son avenir ici.
Chebbah c'est plus fort que toi !

Mouna Chebbah à l'entraînement au Parnasse

"Quand je rêvais d'être handballeuse Pro au Danemark, les gens en Tunisie se moquaient de moi" explique, Mouna Chebbah, la meilleure joueuse de l'actuel championnat de France de handball. La demi-centre du Hand Ball Cercle de Nîmes a un palmarès long comme le bras dont le titre de vainqueur de la coupe d'Europe avec Viborg (Danemark), justement. La fille de Mahdia a passé 6 années au pays des vikings, le sacrifice d'une vie dédiée à ce sport inventé par les allemands. Elle a été élue meilleure joueuse de ce championnat relevé. Aujourd'hui, elle évolue au HBCN depuis la saison 2014-2015. "De la voir jouer fut pour moi comme une révélation" dit Bertrand Roux, le président pas peu fier d'avoir convaincu la séduisante tunisienne de venir plus près de la Méditerranée. Il compte sur elle pour battre en 8eme de finale de la coupe d'Europe les danoises du Randers le samedi 9 janvier à 20h au Parnasse avec le soutien du public nîmois.

Des adversaires danoises à la portée

"On peut faire quelque chose contre elles car c'est un style de jeu qu'on aime" déclare optimiste Mouna. Elle connaît bien l'équipe pour les avoir affrontées dans un derby danois digne des Nimes-Montpellier. Il y a des joueuses danoises mais aussi norvégiennes et suédoises. Des têtes blondes très techniques. Elles soufflent le froid sur les ambitions de ses adversaires. Le Danemark, c'est aussi le pays dans lequel la nîmoise vient de faire un séjour avec la sélection tunisienne à l'occasion des championnats du monde de décembre. Son équipe a enchaîné les défaites. La faute à un groupe renouvelé et trop jeune pour ce genre de rendez-vous. S'il ne reste qu'un rêve pour ses belles mains douées pour le tir de loin au niveau de la taille, ce serait celui de participer aux jeux olympiques de Rio cet été. Pour cela, elles devront surpasser au moins deux équipes parmi la France, le Japon et les Pays Bas. Interrogée, la meilleure buteuse nîmoise reste déterminée à se bagarrer alors que son corps exprime le dépit d'une qualification quasi-impossible à arracher. La Tunisie est loin d'être favorite. Tant pis elle donnera tout. Promis.

 

Une vie sacrifiée pour le handball

Mouna Chebbah a travaillé très dur pour réussir sa surprenante carrière. Elue femme sportive de l'année dans un monde arabe a été une sacrée reconnaissance. Le président tunisien lui a même remis la légion d'honneur. A 33 ans, elle ne s'imagine pas encore quitter le handball. Il lui reste encore une saison et demi avec le HBCN avec une option de reconduction. "Si l'on arrive à s'entendre, je suis prête à rester" glisse-t-elle avec malice. On n'arrête pas ses 58 kilogrammes et cette silhouette élancée d'un mètre 70 comme cela. "J'arrêterai lorsque mon corps me dira stop". Elle s'imagine jouer plus tard dans des divisions inférieures pour aller jusqu'au au bout de son tempérament d'acier. Pour preuve, son actuelle fracture de la main ne l'empêchera pas de jouer samedi soir au Parnasse. Elle sera sur le terrain pour en découdre avec les danoises. Mouna Chebbah a déjà loupé 4 matchs dans le championnat. Son absence s'est remarquée sur le tableau d'affichage. Petite déjà elle montrait ce caractere de lionne aux garçons lors de parties de football disputées âprement dans les ombres des rues chaudes de sa ville de naissance. Ensuite elle s'est illustrée en rapidité en athlétisme. Puis elle est venue tardivement au handball et à ses rêves si inaccessibles. Mouna Chebbah les a atteints avec une facilité déconcertante. Elle cache sans doute de longs silences et des moments de solitude loin des siens. Les rires moqueurs de son enfance ont dû laisser place à de l'admiration et du respect pour la surdouée Mouna. Ses amis et sa famille doivent lui dire Chebbah, le handball, c'est plus fort que toi, tu l'as dans le sang !

 

Jérôme Puech

En savoir plus: www.mounachebbah.com

Venir encourager le HBCN et Mouna Chebbah le samedi 9 janvier 2016 à 20h au Parnasse en 8eme de finale de la coupe d'Europe de handball féminin. Entrée:14 euros - Tarif réduit 8 euros.

Video

Une à Nîmes 2016 Présentateur : Jérôme Puech.

 

 

 

 

Météo
Météo Nîmes

UNE À NÎMES Le e-magazine des gens qui aiment leur ville